Tous les articles par jeanquinsat

Dallas Buyers Club

Projection/débat vendredi 19 Juin à 20h à l’Espace des Diversités et de la Laïcité.

«Dallas Buyers Club», luttes contre le VIH: d’hier à aujourd’hui. 1986, Dallas, Texas, une histoire vraie. Ron Woodroof a 35 ans, sa vie : sexe, drogue et rodéo. Tout bascule quand, diagnostiqué séropositif, il lui reste 30 jours à vivre. Révolté par l’impuissance du corps médical, il recourt à des traitements alternatifs non officiels. Au fil du temps, il rassemble d’autres malades en quête de guérison : le Dallas Buyers Club est né. Mais son succès gêne, Ron doit s’engager dans une bataille contre les laboratoires et les autorités fédérales. C’est son combat pour une nouvelle cause… et pour sa propre vie.

Ce film est proposé dans le cadre du Festival des Fiertés 2015 en partenariat avec Act-Up Sud Ouest.

My two Daddies à Rodez

de Travis Fine, USA, 2014, 98 min, VOST

Vendredi 13 février Cap’Cinéma Rodez 20h00

En Californie, au début des années 80, Paul et Rudy débutent une relation amoureuse, quand le destin met sur leur chemin Marco, un enfant handicapé, malmené par sa mère toxicomane. Alors qu’elle est incarcérée, elle confie à Rudy et Paul la garde de son fils, qui va enfin trouver un foyer stable avec « ses deux papas ». Mais lorsque qu’on découvre que Rudy et Paul sont homosexuels, la société s’acharne contre eux pour leur retirer la garde de Marco. Ils vont combattre une justice qui a des préjugés sur leur mode de vie, dans l’espoir de continuer à élever cet enfant.

Film extrêmement émouvant et inoubliable. Alan Cumming explose l’écran dans son interprétation d’un homme qui se bat pour une justice humaine au nom de l’amour paternel.

Pride à Plaisance

Pride de Matthew WARCHUS – Grande Bretagne – 2014 1h57mn VOSTF –

avec Bill Nighy, Imelda Stauton, Dominic West, Paddy Considine, George Mackay

Lundi 16 février 20h30 Cinéma Municipal de Plaisance

Eté 1984 – Alors que Margaret Thatcher est au pouvoir, le Syndicat National des Mineurs vote la grève. Lors de la Gay Pride à Londres, un groupe d’activistes gay et lesbien décide de récolter de l’argent pour venir en aide aux familles des mineurs en grève. Mais l’Union Nationale des Mineurs semble embarrassée de recevoir leur aide. Le groupe d’activistes ne se décourage pas. Après avoir repéré un village minier au fin fond du pays de Galles, ils embarquent à bord d’un minibus pour aller remettre l’argent aux ouvriers en mains propres. Ainsi débute l’histoire extraordinaire de deux communautés que tout oppose qui s’unissent pour défendre la même cause.

Basée sur une histoire vraie, cette comédie débordante d’énergie nous dévoile une page méconnue de l’Histoire britannique.

My two Daddies à Muret

de Travis Fine, USA, 2014, 98 min, VOST

Lundi 16 février Véo Muret 20h30

En Californie, au début des années 80, Paul et Rudy débutent une relation amoureuse, quand le destin met sur leur chemin Marco, un enfant handicapé, malmené par sa mère toxicomane. Alors qu’elle est incarcérée, elle confie à Rudy et Paul la garde de son fils, qui va enfin trouver un foyer stable avec « ses deux papas ». Mais lorsque qu’on découvre que Rudy et Paul sont homosexuels, la société s’acharne contre eux pour leur retirer la garde de Marco. Ils vont combattre une justice qui a des préjugés sur leur mode de vie, dans l’espoir de continuer à élever cet enfant.

Film extrêmement émouvant et inoubliable. Alan Cumming explose l’écran dans son interprétation d’un homme qui se bat pour une justice humaine au nom de l’amour paternel.

Reaching for the Moon à Mirande

Reaching for the Moon de Bruno Barretto – Brésil 2014 – 1h54

Mardi 17 février au cinéma l’Astarac de Mirande

C’est une histoire d’amour, celle de la relation longue et tumultueuse de deux femmes géniales, Elizabeth Bishop, écrivaine brillante et reconnue de poèmes et nouvelles, et Lota de Macedo Soares, architecte non moins brillante à qui l’on doit notamment le Parc Flamengo de Rio.

Écoutons le réalisateur, Bruno Barreto : « J’ai cherché ce qu’il y avait d’universel dans cette histoire. L’art de perdre n’est pas difficile à maîtriser. Perds quelque chose chaque jour. (E. Bishop dans One Art) Je n’ai pas décidé de faire un biopic sur Elizabeth et Lota. J’ai décidé de faire un film sur la perte, et Elizabeth et Lota en seraient les personnages. »

Bruno Barreto : Quatre jours en Septembre, Dona Flor et ses deux maris etc…
Miranda Otto : La Guerre des Mondes, le Seigneur des Anneaux …
Gloria Pires : Lula, fille du Brésil, O Quatrilho…

Reaching for the Moon : Festival de Berlin 2013

In the Family à Muret

de Patrick Wang, 2014, USA, 2h49

Mercredi 18 février  cinéma Véo  Muret 20h30

A Martin, dans le Tennessee, Chip Hines, un jeune garçon précoce de 6 ans, ne connaît que la vie avec ses deux papas, Cody et Joey. Et c’est une belle vie. Quand Cody meurt brutalement dans un accident, c’est avec force que Chip et son père adoptif réagissent afin de surmonter cette perte et continuer la vie qu’ils avaient commencée à construire à trois. Mais la sœur de Cody révèle à Joey qu’un vieux testament établi à la naissance de Chip, peu avant qu’il ne fasse partie de la famille, la désigne comme tutrice de l’enfant. Les années d’intégration de Joey dans la famille s’effritent peu à peu alors que Chip lui est enlevé.

Ce premier film est une réussite totale. In the Family nous dépeins, avec justesse et simplicité  une dispute familiale autour de la garde d’un petit garçon élevé par deux hommes. .

Love is Strange à Ramonville

Ira Sachs, USA, 2014, 98 min, VOST

Cinéma l’Autan Ramonville

jeudi 19 février 21h00
samedi 21 février 18h30
lundi 23 février 18h30

Après 39 ans de vie commune, George et Ben décident de se marier. Mais, au retour de leur voyage de noces, George se fait subitement licencier. Du jour au lendemain, le couple n’est plus en mesure de rembourser le prêt de son appartement new-yorkais. Contraints de vendre et déménager, ils vont devoir compter sur l’aide de leur famille et de leurs amis. Une nouvelle vie les éloignant l’un de l’autre s’impose alors dans leur quotidien.

Chronique douce-amère interprétée par un tandem attachant, ce film nous parle moins d’homosexualité que d’amour, et confronte celui-ci à l’âge qui vient.

Soirée à Rieupeyroux

Projection en partenariat avec l’association Alertes  précédée du film de l’association Contact « Contact & nous » à 17h, d’un échange avec l’équipe du film et d’une restauration.

Pride de Matthew WARCHUS – Grande Bretagne – 2014 1h57mn VOSTF –

avec Bill Nighy, Imelda Stauton, Dominic West, Paddy Considine, George Mackay

Samedi 21 février Cinéma Rieupeyroux 21h

Eté 1984 – Alors que Margaret Thatcher est au pouvoir, le Syndicat National des Mineurs vote la grève. Lors de la Gay Pride à Londres, un groupe d’activistes gay et lesbien décide de récolter de l’argent pour venir en aide aux familles des mineurs en grève. Mais l’Union Nationale des Mineurs semble embarrassée de recevoir leur aide. Le groupe d’activistes ne se décourage pas. Après avoir repéré un village minier au fin fond du pays de Galles, ils embarquent à bord d’un minibus pour aller remettre l’argent aux ouvriers en mains propres. Ainsi débute l’histoire extraordinaire de deux communautés que tout oppose qui s’unissent pour défendre la même cause.

Basée sur une histoire vraie, cette comédie débordante d’énergie nous dévoile une page méconnue de l’Histoire britannique.

Pride à Ramonville

Pride de Matthew WARCHUS – Grande Bretagne – 2014 1h57mn VOSTF –

avec Bill Nighy, Imelda Stauton, Dominic West, Paddy Considine, George Mackay

Dimanche 22 février cinéma l ‘Autan Ramonville 18h00

Eté 1984 – Alors que Margaret Thatcher est au pouvoir, le Syndicat National des Mineurs vote la grève. Lors de la Gay Pride à Londres, un groupe d’activistes gay et lesbien décide de récolter de l’argent pour venir en aide aux familles des mineurs en grève. Mais l’Union Nationale des Mineurs semble embarrassée de recevoir leur aide. Le groupe d’activistes ne se décourage pas. Après avoir repéré un village minier au fin fond du pays de Galles, ils embarquent à bord d’un minibus pour aller remettre l’argent aux ouvriers en mains propres. Ainsi débute l’histoire extraordinaire de deux communautés que tout oppose qui s’unissent pour défendre la même cause.

Basée sur une histoire vraie, cette comédie débordante d’énergie nous dévoile une page méconnue de l’Histoire britannique.

Au Premier Regard à Mirepoix

de Daniel Ribeiro – Brésil – 2014 – 95 min

Vendredi 20 février à 21h au cinéma Municipal de Mirepoix

Lundi 23 février à 14h30 au cinéma Municipal de Mirepoix

C’est la fin de l’été à São Paulo. Leonardo, 15 ans, est aveugle. Il aimerait être plus indépendant, étudier à l’étranger, mais aussi tomber amoureux. Un jour, Gabriel, un nouvel élève, débarque dans sa classe. Les deux adolescents se rapprochent et progressivement, leur amitié semble évoluer vers autre chose. Mais comment Leonardo pourrait-il séduire Gabriel et savoir s’il lui plaît puisqu’il ne peut pas le voir ?

Premier long métrage poétique sur l’éveil à l’amour et à la sexualité, « Au premier regard » est un film touchant, tout en délicatesse. Porté par des acteurs remarquables, ce film nous offre une retranscription  sensible de la perception du monde par les non-voyants.

Festival de Berlin 2014, Prix de la Critique Internationale, Teddy Award