Archives de catégorie : Festival 2019

Présentation du programme et Courts-Métrages 2019

Mercredi 23 janvier 18h EDL

Projection de 4 courts métrages
Suivie d’un concert de CharGharb Trio

Un groupe de jeunes femmes palestiniennes, passionnées de musique et de culture, qui se dressent contre les normes et les stéréotypes culturels en cultivant une sonorité hybride, à la fois orientale et classique.

Chechnya Jordan Goldnadel, France, 2018, 15 min, VOST

Tchétchénie, de nos jours. Un film inspiré de témoignages sur l’horreur du sort réservé aux homosexuels dans le pays.

Three centimeters Lara Zeidan, Liban/Canada, 2018, 9 min, VOST

A Beyrouth, quatre amies adolescentes font un tour de grande roue. En prenant de l’altitude, les langues se délient.

Mrs McCutcheon, John Sheedy, Australie, 2017, 17 min, VOST

Tom, 10 ans, préfère les robes et a du mal à se faire accepter dans sa nouvelle école. C’est sans compter sur sa maman, la maîtresse, et son nouvel ami Trevor…

More than god, Kevin Cahill, Irlande, 2015, 9 min, VOST

De surprise en malentendus, voici un mini-vaudeville pétillant d’humour noir.

Entrée gratuite

Tucked

  • mercredi 30 janvier 20h30
  • samedi 9 février 17h30
  • samedi 9 février 21h45

Au Gaumont Wilson

de Jamie Patterson, 2018, GB, 80 min

Jackie, drag queen de 74 ans sans famille ni ami apprend qu’il souffre d’un cancer en phase terminale. Il refuse cependant d’abandonner la scène de son club de Brighton, où il continuera à se produire et rencontrera Faith, un.e jeune drag qui l’accompagnera dans ses dernières semaines de vie. Ce duo attachant, brillamment interprété par Derren Nesbitt et Jordan Stephens, développe une relation toute particulière, dans laquelle chacun se découvrira grâce à l’autre.

Comédie dramatique sur l’amitié et le deuil, vainqueur du prix du jury et du public à l’Outfest de Los Angeles en 2018, Tucked explore l’identité de genre intergénérationnelle et réchauffe le cœur.

Inédit à Toulouse

Corpo Electrico

JEUDI 31 JANVIER 20h30 au Cratère

Marcelo Castelane Brésil 2017 94 min VOST N

ouveau venu à Sao Paulo, Elias tente de trouver un équilibre entre son travail dans une usine de textile et ses rencontres amoureuses. Il se sent de plus en plus prisonnier de la routine et sous pression. Sa nouvelle amitié avec ses collègues de travail va lui permettre de s’échapper. Il découvre alors la vie nocturne de sa ville et ses possibilités insoupçonnées. Un film qui aborde aussi le thème des différences sociales.

Inédit à Toulouse

Los Modernos

lundi 4 FEVRIER 20h à l’ABC

Mauro Sarser & Marcela Matta Uruguay 2016 135 min VOST

Qu’il est difficile d’être un couple moderne ! Un film qui traite avec intelligence et humour de l’intime : l’envie d’enfant, les désirs, la curiosité sexuelle … aujourd’hui il y a tellement à explorer qu’on peut s’y perdre avec délice ou inquiétude.

Un film qui traite avec intelligence et humour de l’intime : les désirs, la curiosité sexuelle, l’envie d’enfant, le bonheur conjugal… Il y a tellement à explorer que l’on peut s’y perdre avec délice ou inquiétude. La liberté questionne.
Tout cela avec l’esthétisme du noir et blanc et une petite touche d’imagination folle à la Almodovar qui surprend quand tout semble facile et évident.

Sélectionné à Barcelone, au festival d’Amérique latine de Biarritz

Inédit à Toulouse

Exposition « Regards En Tous Genres »

VERNISSAGE LE 4 FEVRIER A 22H ABC

DU 1ER AU 14 FEVRIER

Peu importe le genre exprimé, peu importe le genre que vous percevez, peu importe le genre que l’on nous assigne, il n’y a pas de différences entre nous. Nous sommes toutes et tous des Humains, avec nos joies et nos problèmes, nos besoins et nos désirs. Cette exposition de “Regards En Tous Genres” réalisée par la commission Trans/Inter de l’association ARC EN CIEL Toulouse-Occitanie, vous propose de trouver derrière leur regard, l’identité de genre dans laquelle se reconnaissent les modèles ayant accepté de poser devant l’objectif. L’objectif est de montrer qu’on ne peut pas deviner le genre d’une personne au premier regard.

Association ARC EN CIEL

Unconventional Love

EXPOSITION CHIARA LUXARDO et SARA MAGNI

Tomboys & transmen au Myamar

Exposition du 4 au 19 février – Vernissage le 5 février à 18h à l’EDL

Alors que le Myanmar poursuit sa libéralisation après plus de cinquante ans de dictature militaire, les minorités SOGIE (orientation sexuelle, identité de genre et expression de genre) sont confrontées à une multitude de discriminations.

Bien que les institutions politiques et juridiques changent rapidement depuis les élections générales de 2010, les droits

de la SOGIE sont loin d’être une priorité de la loi : les relations entre personnes du même sexe sont, en fait, toujours illégales. L’article 377 du Code pénal incrimine les «relations sexuelles charnelles contre l’ordre de la nature» et, bien que rarement appliqué, il crée un climat de peur et d’oppression.

Dans la pensée bouddhiste, la vie est cyclique et la position sociale de chacun est déterminée par son karma à la naissance. En conséquence, l’homosexualité est perçue par la majorité comme le résultat de transgressions sexuelles et d’un adultère perpétrés dans une vie antérieure.

Beaucoup d’hommes transgenres s’appellent eux-mêmes «Tomboy», utilisant l’anglais car il n’y a aucun mot en birman pour les gays ou les lesbiennes autres que des insultes. Devenir un homme transgenre le rend plus socialement accepté.
Ce projet photographique de première main présente des histoires d’amour non conventionnel à travers l’extraordinaire témoignage de dix couples birmans qui ont décidé de rompre le silence et de devenir des agents du changement. Sara Magni & Chiara Luxardo

Deux photographes milanaises vivant en Birmanie dont le travail est souvent lié à des sujets de notre societé comtemporaines.

Chira Luxardo Nominée au World Press Photo Joop Swart Masterclass 2017 photographes indépendante pour des ONG et des entreprises.

Sara Magni photographe indépendante. Parallèlement à des projets personnels, elle travaille pour des clients spécialisés dans les portraits et la décoration intérieure.

Avec la participation d’Amnesty International