Archives pour la catégorie Le Festival

Vernissage de l’exposition Mads Nissen

Mardi 02 février à 18h00  à  l’Espace des diversités et de la laïcité .

Exposition Homophobie en Russie world press photo de l’année 2014.
Le jury international de la 58e édition du World Press Photo a choisi la photographie de Mads Nissen comme meilleure photo de l’année 2014.
L’image fige un moment intime entre Jon and Alex, un couple homosexuel vivant à Saint-Pétersbourg, en Russie. Depuis la promulgation de la loi en 2013 les conditions de vie des personnes lesbiennes, gay, bisexuelles ou transgenres (LGBT) sont de plus en plus difficiles en Russie. Les minorités sexuelles sont fortement victimes de discrimination, de harcèlement, et font même l’objet de crimes haineux commis par des groupes religieux ou par des nationalistes conservateurs.
Cette exposition reflète cette ambiance à travers des images violentes mais aussi de la douceur sur des moments intimes.
Mads Nissen est né au Danemark en 1970 il s’intéresse dans son travail photographique aux problèmes contemporains tels que la surpopulation, la pauvreté, les violations des droits humains et les relations souvent destructrices que l’Homme entretient avec la nature.
Entrée gratuite

THE NORMAL HEART

de Ryan Murphy, Etats-Unis, 2014, 133 min, VOST

Mardi 02 février à 20h00 à l’auditorium de l’Espace des diversités et de la laïcité.

The Normal Heart relate l’émergence de la crise du SIDA à New York au début des années 80.  Le film aborde, sans concession, la politique d’une ville et d’une nation qui sont dans le déni, tandis que les militants gays et la partie éclairée du milieu médical luttent pour faire éclater la vérité sur l’épidémie.

Mark Ruffalo joue le rôle du militant Ned Weeks. Celui-ci constate la réalité d’une maladie mystérieuse qui tue beaucoup de ses amis. Il se bat alors pour trouver de vraies réponses.

Beaucoup d’excellents acteurs participent à ce film dont Julia Roberts, qui incarne un médecin épatante dont le combat va être de sensibiliser la communauté gay à cette maladie.
Adapté de la pièce justement récompensée de Larry Kramer jouée à New York en 1985, et tourné à l’origine pour la télévision, ce film n’est pas un film de plus sur le SIDA.

Emouvant, militant, il saisit le spectateur dans sa vague et le laisse troublé… mais plus intelligent.

Tous nos remerciements à OCS, propriétaire des droits du film,  qui a rendu possible cette séance.

Entrée gratuite