Archives pour la catégorie Les Événements

DESDE ALLA

Lorenzo Vigas, Venezuela, 2015, 1h33

Synopsis:
Dans le chaos de Caracas, Armando, 50 ans, patron d’un laboratoire de prothèses dentaires, recherche de jeunes hommes aux arrêts des autobus et leur offre de l’argent pour qu’ils l’accompagnent chez lui. Parallèlement, Armando épie un vieil homme : il sait où il vit, quels lieux il fréquente ; quelque chose survenu dans le passé les unit. Un jour, Armando revient chez lui avec Elder, 18 ans, chef d’une bande de voyous.

Prix:
Lion d’Or 2015 du festival de Venise.

Mercredi 16 mars 2016 – 20:00 à l’ABC
Jeudi 17 mars 2016 – 12:30 à l’ABC
Vendredi 18 mars 2016 – 22:10 à l’ABC Présenté par Des Images aux Mots
Proposé dans le cadre du festival CINELATINO.

 

 

Vernissage de l’exposition Mads Nissen

Mardi 02 février à 18h00  à  l’Espace des diversités et de la laïcité .

Exposition Homophobie en Russie world press photo de l’année 2014.
Le jury international de la 58e édition du World Press Photo a choisi la photographie de Mads Nissen comme meilleure photo de l’année 2014.
L’image fige un moment intime entre Jon and Alex, un couple homosexuel vivant à Saint-Pétersbourg, en Russie. Depuis la promulgation de la loi en 2013 les conditions de vie des personnes lesbiennes, gay, bisexuelles ou transgenres (LGBT) sont de plus en plus difficiles en Russie. Les minorités sexuelles sont fortement victimes de discrimination, de harcèlement, et font même l’objet de crimes haineux commis par des groupes religieux ou par des nationalistes conservateurs.
Cette exposition reflète cette ambiance à travers des images violentes mais aussi de la douceur sur des moments intimes.
Mads Nissen est né au Danemark en 1970 il s’intéresse dans son travail photographique aux problèmes contemporains tels que la surpopulation, la pauvreté, les violations des droits humains et les relations souvent destructrices que l’Homme entretient avec la nature.
Entrée gratuite

Coming-out in the movies II

Soirée du jeudi 4 février à partir de 19h à la Cinémathèque.

Au tournant des années soixante, l’homosexualité restait largement dans le placard : criminalisée, non dite socialement et même parfois non avouée à soi-même en tant que telle. Nous en avions eu un petit goût l’année dernière au festival avec les films « La Rumeur » de William Wyler (1961) et « La Victime » de Basil Dearden (1961).

Au tournant des années quatre-vingt, les choses ont bougé. Mai 1968 et les révoltes de la jeunesse un peu partout dans le monde – même inabouties politiquement – ont transformé les relations sociales, les mentalités et les mœurs. Une « libération » de la sexualité a commencé à tracer son sillon, le coming-out est apparu (sur le devant de la scène sociale comme au sein des familles), une certaine dépénalisation a commencé (trop peu) à voir le jour : des couples « gay » vivent ouvertement leur couple et expérimentent de nouvelles formes de « socialité » mais cela n’a pour autant rien de facile ni de définitif. On est dans le temps d’avant le Sida.
Au programme de cette soirée, deux films pour rappeler ce moment qui a fait naître des utopies dont beaucoup de convictions actuelles sont encore tissées.

Plein tarif : 7 €
Tarif réduit (étudiants, chômeurs, séniors) : 6 €
Tarif jeune (-18 ans) : 3,50 €
Billet combiné pour les deux films : 10 €

Grande soirée de clôture

Dimanche 7 février à partir de 18h jusqu’à…
Le Limelight (23 bis bvd Riquet)
Entrée gratuite
Cocktail de bienvenue offert

18h30 : Tirage de la Tombola Des Images Aux Mots 201

Avec la participation du Choeur Gay de Toulouse.
Conjuguant plaisir du chant et respect des diversités, ce Chœur d’hommes décline avec enthousiasme et a cappella un répertoire allant du cabaret des années 20 aux musiques de films en passant par le meilleur de la comédie musicale anglo-américaine.
Pour tout renseignement.

Et la participation des Diam’s Bond Girls : Entre deux tournées prestigieuses, elles feront halte dans la ville (Rose comme elles) qui a vu leurs premiers succès. Elles seront les très glamour hôtesses du public et vendront les tickets de tombola aux joueurs qui ne voudront pas rater leur chance de gagner l’un des superbes lots offerts par nos partenaires. Rires et paillettes garanties.

L’ABC fête ses 50 ans – Garçon Stupide

Mercredi 13 janvier 2016 à 21h00
A l’ABC pour ses 50 ans.
GARÇON STUPIDE  de Lionel Baier, Suisse – 2005 – 90 min

Garçon stupideEntre le travail dans une usine de chocolat la journée et le sexe consommé à la chaîne le soir, la vie de Loïc est réglée comme du papier à musique. Un jour, il fera quelque chose d’exceptionnel, mais le jeune homme ne sait pas encore quoi…

Suivi d’une rencontre avec Lionel Baier (réalisateur suisse)

lionel-baier-arttDepuis qu’il avait été invité lors de la première édition du festival Des images aux mots, Lionel Baier est venu présenter tous ses films à l’ABC (Comme des voleurs, Les grandes ondes, La vanité). Retour sur son premier long métrage formidable, en sa présence amicale.

Suivi du verre de l’amitié 

Mais aussi Carol
Avant-première samedi 9 janvier à 17h30

 

Présentation du programme et Courts-Métrages 2016

Présentation de la 9e édition du festival
Mercredi 20 janvier à 18h00
Auditorium de l’Espace des Diversités et de la Laïcité

Cette présentation sera suivie de la projection de deux films.

Le repas dominical

De Céline Devaux, France, 2015, 13 min

Le repas dominicalC’est dimanche. Au cours du repas, Jean observe les membres de sa famille. On lui pose des questions sans écouter les réponses, on lui donne des conseils sans les suivre, on le caresse et on le gifle, c’est normal, c’est le repas dominical.
Ce film d’animation a été présenté en Compétition Courts Métrages au Festival de Cannes 2015

Vagina is the Warmest Color

de Anna Margarita Albelo, Etats-Unis- France, 2015, 12 min

vaginaLa vie d’Adèle revistée par La Chocha.
Ce mix entre la comédie Qui a peur de Vagina Wolf et la Palme d’Or 2013 à Cannes donne un ovni déconnant et totalement absurde, à découvrir d’urgence.
Avec Océane Rose Marie et Anna Margarita Albelo

Entrée gratuite

Suivi d’un verre de l’amitié

Boy meets Girl

BOY MEETS GIRL
Eric Schaeffer
USA2014 – 1h35 – VOST

Samedi 23 janvier à 20h à l’Espace des diversités et de la laïcité.

Boy Meets Girl est une comédie romantique mettant en scène la rencontre inattendue de trois jeunes personnes qui habitent le Kentucky. Robby et sa meilleure amie d’enfance Ricky, une belle fille transgenre, n’ont jamais eu de relation romantique. Mais à cause du manque de garçons célibataires, Ricky décide de sortir avec une fille. Et tombe sur Francesca, une belle jeune femme qui attend le retour au pays de son fiancé militaire. Scandale dans la famille et zizanie sur la pelouse des élégantes garden-parties. Les trois protagonistes vont se battre et se débattre. Quelle vérité pourra sortir de leur confusion ?
Un conte moderne qui explore toutes les limites de genre et orientation sexuelle. Poignant, drôle et surtout positif.  L’acteur qui joue Robby est Michael Welch – bien connu pour son rôle dans les Twilight films.

Soirée spéciale courts-métrages à La Chapelle

Lundi 25 janvier à 19h30 à La Chapelle

O coraçao do Principe de Caya Ryuichi, Brésil, 14 min, 2014

Il était une fois le Royaume du Jour et le Royaume de la nuit. Leurs princes, un jour, se rencontrèrent. Conte sur l’amour, l’amitié, le bonheur et la réalisation des rêves.


Intervalle de Camille Pernin, France, 4 min, 2013

Dans une chambre presque vide, deux jeunes hommes se cherchent, se découvrent et se confrontent à l’impossibilité de la fusion totale.


Shift de Cecilia Pugliese, Etats-Unis, 5 min, 2015

Deux personnages aussi antagonistes que possibles se rencontrent : l’une guindée et prisonnière de ses rites et de son beau château, l’autre libre sauvageonne naturiste.


Judith de Ricky Mastro, France, 4 min, 2016

Judith, Une chanson, Une femme.


Tant Pis de  Bruna Rodrigues, France, 8 min, 2014

5 étudiants méritants d’une université brésilienne ont obtenu une bourse pour poursuivre leurs études à la Sorbonne. Le parcours atypique et réjouissant d’un de ces étudiants…


O melhor amigo de Allan Deberton, Brésil, 17 min, 2013

Lucas et Felipe partent pour la plage au premier jour de leurs vacances. Tandis que l’un essaie de séduire une fille, l’autre prend ombrage de ne pas retenir toute l’attention de son ami.


Entrée gratuite (restauration sur place) avec le soutien de 


La Chapelle Jeanne d’arc est un lieu occupé depuis 1993. L’association l’Atelier Idéal a pris le relais de Planète en Danger, qui a investi ces lieux à l’issue d’une action de rue pour dénoncer la mainmise de la promotion immobilière sur l’aménagement de la ville.

Au service d’un enrichissement de l’imaginaire collectif, l’Atelier Idéal concentre son activité sur la gestion et l’animation d’un lieu vécu comme un outil de l’expérimentation sociale. Objectif ?

“Nous réveiller plus libres, vivre des expériences et des rencontres qui nous nourrissent et nous tiennent debout”.