Archives pour la catégorie Courts Métrages

Boys Night : séance spéciale courts gays !!

Vendredi 5 février à 22h à l’Utopia
Une séance de courts-métrages sexy, décalée et légère… Comme on les aime !

Perpetual de Peter Ahlen, 2016
Sébastien explore sa sexualité sur des sites de sexe. Il y fait la connaissance d’Alfredo, qui va l’initier aux expériences plus concrètes des sex-clubs…


The cream de Jean-Marie Villeneuve, 2014
Gilbert court dans la forêt. Lorsqu’il est soudain dépassé par un vigoureux jeune athlète, il est saisi d’un violent besoin d’apprendre son secret.


Midnight de Ted Wilkinson , Etats-Unis, 17 min, 2015
Shane et Aiden sont ensemble depuis trois ans. Aiden accède à la demande de Shane d’expérimenter une ouverture de leur relation…


Eden de Fabio Freitas, Portugal, 11 min, 2014

João souhaite le bonheur de Pedro même si cela signifie de le voir partir avec Sarah…


Desnudos de Jose Cortes et Tony Caballero , Espagne, 12 min, 2013
Un message intercepté sur son portable va bouleverser les rapports de Javier avec sa famille…
Pix de Antonio da Silva , Etats-Unis, 3 min, 2014


The last call de KatyBit et 23 , Allemagne, 10 min
Une femme boit, seule, dans un bar. Elle dérive dans ses fantasmes érotiques.
Tentative de porno féminin et féministe explorant les différents chemins du plaisir.


Pulsion sangriente de Gerard Tusquellas Serra, Espagne, 12 min, 2015
Marc est le descendant d’une digne lignée de tueurs de femme en série. Mais il ne ressent pas le feu sacré. Arrive son dix-huitième anniversaire ; il lui faut se mettre au travail…

Présentation du programme et Courts-Métrages 2016

Présentation de la 9e édition du festival
Mercredi 20 janvier à 18h00
Auditorium de l’Espace des Diversités et de la Laïcité

Cette présentation sera suivie de la projection de deux films.

Le repas dominical

De Céline Devaux, France, 2015, 13 min

Le repas dominicalC’est dimanche. Au cours du repas, Jean observe les membres de sa famille. On lui pose des questions sans écouter les réponses, on lui donne des conseils sans les suivre, on le caresse et on le gifle, c’est normal, c’est le repas dominical.
Ce film d’animation a été présenté en Compétition Courts Métrages au Festival de Cannes 2015

Vagina is the Warmest Color

de Anna Margarita Albelo, Etats-Unis- France, 2015, 12 min

vaginaLa vie d’Adèle revistée par La Chocha.
Ce mix entre la comédie Qui a peur de Vagina Wolf et la Palme d’Or 2013 à Cannes donne un ovni déconnant et totalement absurde, à découvrir d’urgence.
Avec Océane Rose Marie et Anna Margarita Albelo

Entrée gratuite

Suivi d’un verre de l’amitié

Soirée spéciale courts-métrages à La Chapelle

Lundi 25 janvier à 19h30 à La Chapelle

O coraçao do Principe de Caya Ryuichi, Brésil, 14 min, 2014

Il était une fois le Royaume du Jour et le Royaume de la nuit. Leurs princes, un jour, se rencontrèrent. Conte sur l’amour, l’amitié, le bonheur et la réalisation des rêves.


Intervalle de Camille Pernin, France, 4 min, 2013

Dans une chambre presque vide, deux jeunes hommes se cherchent, se découvrent et se confrontent à l’impossibilité de la fusion totale.


Shift de Cecilia Pugliese, Etats-Unis, 5 min, 2015

Deux personnages aussi antagonistes que possibles se rencontrent : l’une guindée et prisonnière de ses rites et de son beau château, l’autre libre sauvageonne naturiste.


Judith de Ricky Mastro, France, 4 min, 2016

Judith, Une chanson, Une femme.


Tant Pis de  Bruna Rodrigues, France, 8 min, 2014

5 étudiants méritants d’une université brésilienne ont obtenu une bourse pour poursuivre leurs études à la Sorbonne. Le parcours atypique et réjouissant d’un de ces étudiants…


O melhor amigo de Allan Deberton, Brésil, 17 min, 2013

Lucas et Felipe partent pour la plage au premier jour de leurs vacances. Tandis que l’un essaie de séduire une fille, l’autre prend ombrage de ne pas retenir toute l’attention de son ami.


Entrée gratuite (restauration sur place) avec le soutien de 


La Chapelle Jeanne d’arc est un lieu occupé depuis 1993. L’association l’Atelier Idéal a pris le relais de Planète en Danger, qui a investi ces lieux à l’issue d’une action de rue pour dénoncer la mainmise de la promotion immobilière sur l’aménagement de la ville.

Au service d’un enrichissement de l’imaginaire collectif, l’Atelier Idéal concentre son activité sur la gestion et l’animation d’un lieu vécu comme un outil de l’expérimentation sociale. Objectif ?

“Nous réveiller plus libres, vivre des expériences et des rencontres qui nous nourrissent et nous tiennent debout”.