Archives de catégorie : Non classé

Olivia

Jacquelin Audry     France    1951    95 min

À la fin du XIXème siècle, les passions délicates à l’ombre d’une institution de jeunes filles. La jeune anglaise Olivia trouble Mademoiselle Julie, professeur de littérature, dont la sœur Clara l’accuse de plaire un peu trop à ses élèves.

Accueilli très froidement par une presse machiste et un rien homophobe, Olivia décrit admirablement, dans un mélange de ferveur et de pudeur, l’éveil à l’amour d’une adolescente. Rien de pervers, de scabreux et de trouble, comme on l’a écrit en son temps, mais une analyse fine du sentiment amoureux, où l’homosexualité féminine apparaît enfin sans condamnation.

Mardi 6 février 2018 à 19h à la Cinémathèque.

DESDE ALLA

Lorenzo Vigas, Venezuela, 2015, 1h33

Synopsis:
Dans le chaos de Caracas, Armando, 50 ans, patron d’un laboratoire de prothèses dentaires, recherche de jeunes hommes aux arrêts des autobus et leur offre de l’argent pour qu’ils l’accompagnent chez lui. Parallèlement, Armando épie un vieil homme : il sait où il vit, quels lieux il fréquente ; quelque chose survenu dans le passé les unit. Un jour, Armando revient chez lui avec Elder, 18 ans, chef d’une bande de voyous.

Prix:
Lion d’Or 2015 du festival de Venise.

Mercredi 16 mars 2016 – 20:00 à l’ABC
Jeudi 17 mars 2016 – 12:30 à l’ABC
Vendredi 18 mars 2016 – 22:10 à l’ABC Présenté par Des Images aux Mots
Proposé dans le cadre du festival CINELATINO.

 

 

Torch Song Trilogy

Jeudi 4 février 21h à la Cinémathèque.

De Paul Bogart, Etats-Unis, 1988, 120 min

D’après la pièce homonyme de Harvey Fierstein créée à Broadway en juin 1982.
Avec Harvey Fierstein, Anne Bancroft, Matthew Broderick, Brian Kervin.

Trois moments dans la vie d’un homme qui travaille comme travesti dans un cabaret new-yorkais : la drague, l’amour, l’adoption – autant de façons d’aimer qu’il faut aussi vivre et assumer sous le regard et les flots verbaux de sa « jewish mamma »… Il y a une part autobiographique dans cette pièce d’Harvey Fierstein (scénariste et acteur principal du film) : il connaît et nous décrit un New-York contrasté où, si l’on peut y afficher et vivre son homosexualité, on peut tout autant y trouver la mort par homophobie.

Portrait of a Serial Monogamist

Samedi 6 février à 18h au cinéma ABC

De John Mitchell et Christina Zeidler, Canada, 2015 84 min, VOST

Elsie, la quarantaine, est une productrice de télévision dont les relations sont plutôt agitées. Pour elle, les ruptures sont devenues une routine, et trouver une nouvelle amie – et tout de suite ! – est aussi une pratique bien rodée. Jusqu’à ce que… elle rompe avec sa partenaire de longue date Robyn, afin de se lancer à la poursuite d’une femme plus jeune et plus nouvelle. Le hasard va vouloir qu’elle soit confrontée à un autre voyage, celui de  la découverte de soi. Les souvenirs du passé vont la hanter.

Film résolument drôle, tant par les situations que par les dialogues. Avec en prime de belles images du Toronto urbain et pittoresque.

Inédit en France

Précédé de :
« Vagina is the warmest color » de Anna Margarita Albelo, Etats-Unis, 2015, 2 min
La bande annonce d’une certaine Palme d’Or revisitée…….

Festival Trans et Inter de Toulouse : Boy meets Girl

Dans le cadre du Festival Trans et Inter de Toulouse proposé par Arc En Ciel, sera projeté un film ayant figuré dans la sélection de DIAM 2015 :

BOY MEETS GIRL
Eric Schaeffer
USA2014 – 1h35 – VOST

Boy Meets Girl est une comédie romantique mettant en scène la rencontre inattendue de trois jeunes personnes qui habitent le Kentucky. Robby et son meilleur ami d’enfance Ricky, une belle fille transgenre, n’ont jamais eu de relation romantique. Mais à cause du manque de garçons célibataires, Ricky décide de sortir avec une fille. Et tombe sur Francesca, une belle jeune femme qui attend le retour au pays de son fiancé militaire. Scandale dans la famille et zizanie sur la pelouse des élégantes garden-parties. Les trois protagonistes vont se battre et se débattre. Quelle vérité pourra sortir de leur confusion ?
Un conte moderne qui explore toutes les limites de genre et orientation sexuelle. Poignant, drôle et surtout positif.  L’acteur qui joue Robby est Michael Welch – bien connu pour son rôle dans les Twilight films.

Samedi 28 novembre à 20h à l’Auditorium de l’Espace des diversités et de la laïcité.

Boys

BOYS

de Mischa Kamp – Pays Bas 2014 – 1h18 – VOST

La douce histoire de la découverte du premier amour pendant les vacances d’été. Sieger est un garçon gentil et réservé, qui depuis la mort de sa mère essaie de maintenir le paix entre son père et son frère aîné rebelle. Il oublie ses soucis dans le sport et le fait si bien qu’il est recruté pour les championnats nationaux. Dans cette nouvelle équipe, il rencontre Marc, un garçon imprévisible qui l’intrigue. Leur amitié se développe comme mais, en vérité, Sieger cache ses sentiments plus forts pour Marc.

Mischa Kamp est une réalisatrice néerlandaise et Boys a été initialement prévu pour la TV mais,  devant la qualité du film,  il a très vite été acheté  pour des sorties en salles de cinéma, à Berlin et aux USA.

Sortie en salle à partir du 15 juillet au cinéma ABC

Boy meets Girl

BOY MEETS GIRL
Eric Schaeffer
USA2014 – 1h35 – VOST

Boy Meets Girl est une comédie romantique mettant en scène la rencontre inattendue de trois jeunes personnes qui habitent le Kentucky. Robby et son meilleur ami d’enfance Ricky, une belle fille transgenre, n’ont jamais eu de relation romantique. Mais à cause du manque de garçons célibataires, Ricky décide de sortir avec une fille. Et tombe sur Francesca, une belle jeune femme qui attend le retour au pays de son fiancé militaire. Scandale dans la famille et zizanie sur la pelouse des élégantes garden-parties. Les trois protagonistes vont se battre et se débattre. Quelle vérité pourra sortir de leur confusion ?
Un conte moderne qui explore toutes les limites de genre et orientation sexuelle. Poignant, drôle et surtout positif.  L’acteur qui joue Robby est Michael Welch – bien connu pour son rôle dans les Twilight films.

Lundi 2 février à 20h30 au cinéma ABC

Inédit en France

La Rumeur

LA RUMEUR
(THE CHILDREN’S HOUR)
WILLIAM WYLER
D’APRÈS UNE PIÈCE DE LILLIAN HELLMAN (1934)
1961. ÉTATS-UNIS. 107 MIN. NOIR & BLANC. 35 MM. VOSTF.
AVEC AUDREY HEPBURN, SHIRLEY MACLAINE, JAMES GARNER
rumeur, la 003Dans une Amérique puritaine, un collège privé pour adolescentes tenu par deux jeunes femmes.
Il suffit de quelques mots mal compris pour que la calomnie surgisse, que la rumeur enfle et que la mise au ban s’opère. Mais la dénonciation sans fondement peut aussi avoir des effets plus pervers en poussant à s’interroger sur sa propre innocence… Le film put paradoxalement se faire parce que l’homosexualité n’y était jamais dite ni exprimée – au point que les actrices elles-mêmes n’en avaient pas vraiment conscience à l’époque.
Mardi 3 février à 19h à la Cinémathèque.

Ce film fait partie de la soirée « Coming out in the movies » à la Cinémathèque.

 

Je suis à toi

de David Lambert, Belgique 2014, 103 min
  • Mirande cinéma l’Astarac le mardi 9 février à 20h30
  • Albi scène nationale vendredi 12 février à 20h30
  • Albi scène nationale samedi 13 février à 20h30
  • Rieupeyroux Rencontre à la campagne le dimanche 14 février à 17h en partenariat avec Alert(es)
  • Plaisance cinéma l’Europe le lundi 15 février à 20h30
  • Carbonne Ciné’Carbonne le samedi 20 février à 18h
  • Blagnac cinéma le Rex le mardi 23 février à 21h

Lucas, jeune prostitué argentin, arrive de Buenos Aires pour travailler comme apprenti dans une boulangerie dans un petit village belge. Henri, son patron est amoureux de lui, mais lui en revanche le repousse. Petit à petit, Lucas tombe amoureux d’Audrey, mère célibataire et vendeuse dans la boulangerie.

Deuxième long-métrage de David Lambert après le superbe « Hors les murs », ce film aborde le thème du triangle amoureux avec une grande finesse psychologique, en analysant avec beaucoup de tendresse la solitude des trois personnages. Un film fort et profond.

Grand prix du Jury
20ème édition du Festival Chéries-Chéris à Paris

Prix d’interprétation masculine pour Nahuel Perez Biscayart
Festival de Karlovy Vary 2014

Prix du jury DIAM 2015

Reaching for the moon

Reaching for the Moon de Bruno Barretto – Brésil 2014 – 1h54

C’est une histoire d’amour, celle de la relation longue et tumultueuse de deux femmes géniales, Elizabeth Bishop, écrivaine brillante et reconnue de poèmes et nouvelles, et Lota de Macedo Soares, architecte non moins brillante à qui l’on doit notamment le Parc Flamengo de Rio.

Écoutons le réalisateur, Bruno Barreto : « J’ai cherché ce qu’il y avait d’universel dans cette histoire. L’art de perdre n’est pas difficile à maîtriser. Perds quelque chose chaque jour. (E. Bishop dans One Art) Je n’ai pas décidé de faire un biopic sur Elizabeth et Lota. J’ai décidé de faire un film sur la perte, et Elizabeth et Lota en seraient les personnages. »

Bruno Barreto : Quatre jours en Septembre, Dona Flor et ses deux maris etc…
Miranda Otto : La Guerre des Mondes, le Seigneur des Anneaux …
Gloria Pires : Lula, fille du Brésil, O Quatrilho…

Reaching for the Moon : Festival de Berlin 2013

Samedi 7 février à 19h30 au cinéma ABC