« Diagnosing difference » de Annalise Ophelian

Samedi 11 février à 16h00

Cinéma ABC

En avant-première en France, suivie d’une rencontre avec Karine Espineira

« Diagnosing difference » de Annalise Ophelian – Etats-Unis – 2009 – 64 min

Comment réagit-on lorsque votre identité de genre est citée dans le Manuel du diagnostic des troubles mentaux ?

13 personnes concernées directement par la trans-identité essaient de répondre à cette question tout au long du documentaire. 13 témoignages, 13 vécus d’une grande force et d’une grande pertinence qui ne suivent pas les sentiers battus et qui avec un certain sens de la pédagogie expliquent, racontent, cassent des mythes sur les personnes transgenres.

Ce documentaire, sélectionné dans les plus grands festivals LGBT des Etats-Unis et inédit en France, a le mérite de provoquer le débat dans le monde médical face aux défis de la trans-identité.

Suivi d’une rencontre/débat avec Karine Espineira

Impliquée dans la vie associative LGBT depuis 1996 (ASB, Zoo, CEL, UEEH), Karine Espineira est co-fondatrice de l’association Sans Contrefaçon (2005) et de la revue en ligne L’Observatoire Des Transidentités (2010) avec un triple objectif : travailler à une mémoire et une culture de groupe, produire « une histoire trans qui soit aussi trans » à travers la diffusion d’écrits et de supports audiovisuels, et enfin établir un lien entre le terrain transidentitaire et l’académie. Trans et féministe affirmée, elle a participé avec Maud-Yeuse Thomas aux Séminaires Q qui ont donné lieu à la publication de l’article « Deux lesbotrans se posent des Q »  dans Q comme Queer (1998). Membre de la coordination internationale STP2012, elle conjugue militance et recherche en université.  Elle a par ailleurs publié « La transidentité, de l’espace médiatique à l’espace public » (2008) et des articles en sociologie (2010-2011). Professionnellement, elle a travaillé dans le champ de l’insertion sociale et professionnelle et a été formatrice multimédia. Elle se prépare actuellement à soutenir une thèse en sciences de l’Information et de la Communication à l’université de Nice – Sophia Antipolis, sur les aspect communicationnels de la représentation des trans à la télévision afin de mettre à jour les modélisations sociales et culturelles dont ils sont l’objet à la lumière des Culturals et Gender Studies.

Achetez des places pour cette séance !





Please follow and like us: