Edito

Le festival Des Images Aux Mots a été créé en 2007, quand voir une œuvre cinématographique sur la thématique LGBTQI+ était une exception ou une caricature. Partis de ce constat, les fondateurs ont voulu donner de la visibilité aux œuvres, leur donner accès à un public demandeur. Militer pour l’égalité des droits et lutter contre les LGBTQIphobies par le médium du cinéma. 13 ans après, le festival a grandi, tissé des partenariats, toujours avec la même passion, le même engagement pour la visibilité des personnes LGBTQI dans la culture.

L’objectif de cette 13e édition est la rencontre, les rencontres pour sortir des préjugés, des phobies. Avec les artistes ; Mika Rambar, la photographe Lisa Ribeiro, les réalisateurs Cheng-Chui Kuo, Elio Colen Mirete et João Cândido Zacharias. Et Michael Aaron qui témoigne dans « 9 trans ».

C’est aussi la rencontre avec des associations dont les missions nous touchent ; L’Autre cercle qui lutte contre les discriminations en milieu professionnel et l’APGL qui défend les droits des familles homoparentales. Le combat de 2MSG, de Jeko et de ALDA qui aident les refugié.e.s à faire valeur leur droit à l’asile pour ne pas oublier la situation des LGBTQI dans le monde ! L’exposition à l’EDL, du photographe Jaisingh Nageswaran, rappelle le sort précaire des personnes trans en Inde. N’oublions pas Amnesty international toujours à nos côtés.

La rencontre, c’est aussi avec les autres festivals de cinéma toulousains qui viennent présenter un film et enrichir notre regard : Cinelatino, Festival des Cinémas Indiens de Toulouse et le festival de cinéma italien, les Vidéophages.

La rencontre, c’est aller vers des publics différents comme les scolaires, avec deux projections du film kenyan « Rafiki » et quatre lycées impliqués (Urbain Vitry, Guynemer et Le Mirail, Raymond Naves). Des projections en université avec l’aide de Jules et Julie et L’Écran.

La rencontre, tout simplement, avec la culture et notre invité Franck Finance Madureira à la Cinémathèque de Toulouse le mercredi 5 février sur le thème du « Novo cinema queer » brésilien.

La rencontre sera sur Toulouse et 8 départements d’Occitanie/Méditerranée-Pyrénées.

Tous ces moments, c’est avec vous, public, que nous, l’équipe du festival, voulons les partager … alors VENEZ ! On vous attend avec une impatience d’un an.

du 29 janvier au 1er mars 2020

Follow by Email
Facebook
Instagram
RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter