Vernissage de l’exposition de photographies « Girrrls » de Emilie Jouvet.

Jeudi 7 février à 17h00

l’Espace des diversités et de la laïcité (38, rue d’Aubuisson)

En présence d’Emilie Jouvet (sous réserves)

L’objectif d’Emilie Jouvet explore depuis dix ans la scène queer, féministe et lesbienne et offre des mises en scène subversives jouant avec le genre et l’identité.

La sensualité très forte des images, la justesse du sentiment photographique, la part de jeu et d’exhibition consentie, la radicalité dans la vision du sexe, la force des regards alliés à la fragilité de la peau distillent dans cette série de photographies une portée symbolique à la fois consciente et inconsciente.

Des images qui s’inscrivent dans le champ d’une sémantique désir / résistance / féminisme, et qui, au contact les unes des autres, amplifient leur part de beauté énigmatique et étrange.

affiche

 

Issue des Beaux Arts et de l’Ecole Nationale Supérieure de la Photographie, Emilie Jouvet est réalisatrice et photographe. Elle vit et travaille entre Paris et Berlin.

Explorant depuis 15 ans la scène underground queer parisienne et européenne, son travail photographique, entre portraits intimistes et mises en scène subversives, joue avec le genre et l’identité des corps qui s’affirment et luttent contre leurs propres frontières biologiques et culturelles.

Ces films à la croisée des mouvements féministes, post-porn art et burlesque, questionnent et détournent les normes sociales qui pèsent sur les discours et les représentations du désir, tout en affirmant une esthétique alliant sexualité et politique.

En 2005 elle réalise le premier long métrage queer porn lesbien et transgenre français : One Night Stand

En 2009 elle monte une troupe éphémère de performeuses, pour une tournée européenne unique, afin de tourner son film Too Much Pussy! Feminist Sluts in the Queer X Show, un road-movie documentaire féministe sex-positif sorti dans les salles de cinéma en France et en Europe en 2011.

Please follow and like us: