Anders als die Andern de Richard Oswald

Goethe Institut
Mardi 08 février
20h30
Séance Gratuite

( Allemagne 1919, 50min, allemand avec intertitres anglais)

Il n’en reste que des fragments, mais quel miracle de pouvoir ainsi regarder aujourd’hui ce film qui est le tout premier à avoir traité une thématique homosexuelle.
Sorti en 1919, interdit en 1920, brûlé par les nazis en 1933…
Co-écrit par le célèbre Magnus Hirschfeld, qui fonda l’Institut de sexologie de Berlin en cette même année 1919, il lutta avec acharnement contre la discrimination des homosexuels légalisée par le tristement célèbre paragraphe 175…
« Différent des autres » est donc pour ces raisons doublement historique.
Pour la première fois au cinéma, la vie d’un homosexuel était placée au centre du drame et le spectateur pouvait s’identifier à lui.
Le scénario du film a particulièrement indisposé les autorités. Il comportait en effet, sous forme d’une conférence à laquelle assiste le héros/victime, un plaidoyer de Magnus Hirschfeld lui-même pour la dépénalisation de l’homosexualité au nom de la science.
Il illustrait ensuite les dangers mortels encourus par les homosexuels, que n’importe quel prostitué ou partenaire rencontré dans un cabaret pouvait faire chanter indéfiniment en menaçant de les dénoncer au nom du paragraphe 175, qui les conduisait tout droit en prison.
Plutôt que de ruiner totalement leur vie, leur réputation ou leur carrière, les victimes préféraient payer, pendant des années parfois. Ou se suicider.

Séance présentée par  Pierre Cadars, historien du cinéma, co-auteur avec Francis Courtade de l’ouvrage « Histoire du cinéma nazi » (édition Eric Losfeld).
De 1997 à 2005 il a dirigé la Cinémathèque de Toulouse.
Il est très intéressé et connaisseur du cinéma allemand en général et de la période d’avant-guerre.
Suivi d’un échange avec le public.

Please follow and like us: