Vernissage de l’exposition de Patrick Baz : Transgenres et fières de l’être au Liban

Vernissage le mercredi 15 février à 18h00 à Espace des Diversités et de la Laïcité.
Exposition du 15 février au 1er mars 2017.

“Je ne m’étais jamais rendu compte que nous avions des transsexuels au Liban. Je n’imaginais pas qu’ils se montraient en public ici. Quand je réalise que si, je suis assez stupéfait. Après tout nous sommes au Moyen-Orient…”
Ainsi commence le reportage photographique de Patrick Baz sur Hans Harling, Sasha et Toy, des transgenres qui posent fièrement pour le photographe et lui racontent leur quotidien.
Contrairement à d’autres pays du Moyen-Orient, le Liban semble commencer à reconnaître les droits des transsexuels. En janvier 2015, une décision de justice autorise le changement de sexe à l’état civil. Mais le quotidien des transsexuels demeure difficile, entre incompréhensions, harcèlement et discrimination .
Patrick Baz est né à Beyrouth. Il n’a que 12 ans quand la guerre du Liban éclate. Fasciné par la guerre, il décide de flirter avec la mort avec son appareil photo. En 1989, l’Agence France Presse (AFP) lui donne l’opportunité de couvrir la première Intifada. Il couvre d’autres conflits qui secouent la planète, la première guerre du Golfe en 1990, le Kurdistan en 1991, la Somalie, Sarajevo en 1993 l’invasion américaine de l’Irak ainsi que l’Afghanistan et les révolutions arabes. Il occupe le poste de directeur photo de l’AFP pour le Moyen-Orient de 1996 à 2015.
Il est actuellement responsable du développement d’AFP-services pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord.

En partenariat avec Amnesty International

Please follow and like us: