Crustacés et Coquillages

Dimanche 19 avril 20h30 à l´ABC

France – 2005 – 1h35mn

Vacances familiales dans une maison du bord de la Méditerranée. Tout serait bien classique si Laura, la fille
de 19 ans, n’attendait pas de son prochain voyage au Portugal des joies autres que touristiques.


Si Charly, le fils de 17 ans, ne semblait pas autant se préoccuper de son copain Martin. Si Béatrix, la mère, n’était pas
aussi sollicitée par son amant venu la rejoindre. Et si le père, Marc, ne perdait pas la boussole devant tous
ces chassés-croisés. Mais on cherche des solutions, on accepte, et on avance. Un film très gay.

Des acteurs épatants : Valeria Bruni-Tedeschi, Gilbert Melki, Jean-Marc Barr, Jacques Bonnaffé, dans cette réalisation de Ducastel et Martineau qui a décroché au Festival de Berlin 2005 le label Europa cinémas.

Premières images dignes d’une publicité où il ne manquerait que le chien : une belle maison provençale qui abrite les vacances d’une famille typique. Un couple parental qui s’enlace, des ados qui se chamaillent pour une chambre, la mère qui apaise le conflit, un problème de ballon d’eau chaude.

Puis les questions qui tuent sur la sexualité des enfants : Laura qui « part s’envoyer en l’air au Portugal », Charly est-il pédé ? Et c’est le départ d’une comédie débridée qui va se nourrir de malentendus et d’ambiguïtés, de chassés-croisés, de connivences, de répliques désopilantes. Des portes claquent, et les nuits sont agitées. On mange peut-être trop de violets et on prend beaucoup de douches. On tente de vivre cet « équilibre déséquilibré » que Béatrix ne réussit pas si mal, et qu’elle accepte pour les autres.

En tout cas, toutes les bonnes questions sont posées, et des réponses proposées. Une belle image que ce chemin vers la mer que Marc et Béatrix empruntent au matin d’une nuit de révélations. Et vive cette mère hollandaise qui a si bien enseigné la tolérance à sa fille, et la conclusion de Marc : il faut laisser faire la nature. Gai, très gay, ce film !

Please follow and like us: